bannière
Logo Le Bon Agent

Les commissions dans l’immobilier

Publié le mercredi 8 décembre 2021

Découvrez les commissions des mandataires du réseau immobilier Le Bon Agent.

Les commissions dans l’immobilier

Les commissions dans l’immobilier sont les sources de rémunération dans l’immobilier lorsque la personne n’est pas salariée. Cela peut donc s’appliquer soit à l’agent immobilier, soit à l’agent commercial en immobilier (ou encore mandataire immobilier).

Les commissions d’un agent immobilier doivent être indiquées de façon très lisible par l’agence immobilière. Elles doivent aussi être visibles depuis l’extérieur de l’agence, idéalement affichées en vitrine. Elles sont indiquées avec les modalités de rémunération (Loi Hoguet).

Depuis le 1er janvier 1987 les commissions sont libres. C’est donc à l’agence immobilière et à l’agent immobilier de décider quelles seront les différentes commissions de l’agence. Ces commissions sont en général entre 3% et 8% de la valeur du bien immobilier. Ces commissions peuvent être soit à la charge du vendeur, soit à la charge de l’acquéreur. Il faut savoir qu’en général les commissions seront plus élevées sur la vente d’un bien avec un prix assez faible. Par exemple, un bien qui sera d’une valeur de 150 000 euros entraînera une commission entre 9 000 et 12 000 euros. Tandis que pour un bien d’une valeur d’environ 400 000 euros, les commissions peuvent alors être entre 3% et 4%, soit entre 12 000 et 16 000 euros.

Les commissions des agents commerciaux vont varier et être significativement différentes selon les agences immobilières et les réseaux de mandataires immobiliers auxquels seront rattachés les agents commerciaux en immobilier.

Commission immobilier : décomposition des frais d’agence

En règle générale, une personne qui vend son bien immobilier par l’intermédiaire d’une agence versera une commission à cette même agence, une fois la vente réalisée.

Sachez que l’agence conserve entre 70 et 90 % de la commission d’agence immobilière, lui permettant ainsi de payer ses coûts fixes. Les « coûts fixes » représentent l’ensemble des charges qui ne fluctuent pas selon le volume d’activité d’une entreprise.

Cela correspond donc, par exemple, au loyer des locaux utilisés pour les bureaux de l’agence, aux frais de fonctionnement de l’agence, mais aussi à tous les frais liés à la communication.

La rémunération fixe du personnel de l’agence, toutes les personnes qui sont salariées, est également calculée dans les coûts fixes.

Une fois les coûts fixes réglés, le reste revient sous forme de prime à l’agent immobilier qui a géré la vente du bien, maison, appartement ou encore local.

En d’autres termes, l’agence immobilière et l’agent immobilier se partagent la commission immobilière payée au moment de la finalisation de la vente.

Ainsi, l’agent immobilier ne touche donc qu’une petite partie du montant des honoraires.

Par contre, lorsque cela concerne un mandataire immobilier qui n’est pas affilié à une agence, celui-ci percevra alors la totalité du montant de la commission. Une rémunération qui pourra lui servir à financer ses activités.

commision immobilier - une agent immobilier tenant une maquette de maison entre ses mains

Comment les commissions sont-elles perçues ?

La loi est absolument catégorique sur ce point : la commission doit être payée lorsque la vente est effectivement conclue. C'est-à-dire à la signature de l’acte authentique.

Ainsi, une des conditions essentielles de la commission est le mandat. Le mandat doit être écrit et se conformer à la loi Hoguet, loi qui régit l’activité professionnelle de la transaction immobilière. L’agent immobilier doit en effet pouvoir invoquer le mandat qui lui a été donné par son client. Il est important de noter que le bon de visite n’est pas un mandat et il ne peut permettre d’avoir une commission.

Il est aussi important de savoir sur la commission qu’elle ne peut être obtenue seulement lorsque l’opération immobilière s’est réalisée entre les deux parties, c'est-à-dire lorsque la vente a bien été réalisée.

L’agent immobilier peut être mandaté à la fois par le vendeur et par l’acheteur. Ce qui peut alors le faire prétendre à deux commissions pour ces deux mandats.

Commission en immobilier : peut-on la négocier ?

Il est tout à fait possible de négocier la commission immobilière.

Cependant, à certaines conditions.

Le principal levier de négociation d’une commission est en rapport avec le prix de vente du bien. En effet, plus il est élevé, et plus la commission sera importante.

Cela peut donc prédisposer l’agence (ou l’agent) à accorder une réduction de ses honoraires.

Autre point de discussion : le mandat d’exclusivité. En effet, si ce type de mandat a été signé, il est possible de l’utiliser comme prétexte de négociation de la commission, puisque grâce à ce mandat exclusif, l’agence touchera obligatoirement une commission immobilière lors de la vente.

Contactez-nous