Accueil > Guide du mandataire immobilier > Le négociateur immobilier

Le négociateur immobilier

Définition du négociateur en immobilier

Le négociateur immobilier est une personne qui va jouer un rôle d’intermédiaire dans les différentes transactions immobilières entre l’acheteur et le vendeur, à l'image d'un conseiller immobilier. Être négociateur immobilier est une profession complète car le négociateur va être présent à chaque étape de la transaction immobilière. Le négociateur immobilier a la possibilité de choisir entre différents statuts juridiques.

Les différentes missions effectuées par le négociateur immobilier s’organisent autour de plusieurs activités qui nécessitent d’avoir des connaissances diverses dans différents domaines : juridique, commercial ou encore financier. Un négociateur immobilier joue le rôle d'un conseiller immobilier, d'un mandataire immobilier et d'un agent commercial. La prospection représente l’activité principale du négociateur en immobilier. Tel un chasseur immobilier, il recherche les biens immobiliers pour pouvoir les proposer à sa clientèle. L’objectif de la prospection est de pouvoir obtenir des rendez vous avec les vendeurs des biens immobiliers.

L’article 72 de la Loi Hoguet impose au négociateur immobilier de détenir un mandat. C’est à lui d’effectuer les démarches afin d’obtenir un mandat de vente ou un mandat exclusif qui est indispensable à la pour entamer une négociation. Une fois le mandat de vente obtenu, le négociateur en immobilier va promouvoir, à travers des sites publicitaires, les biens immobiliers dans le but de trouver des acquéreurs.

Enfin, le négociateur immobilier effectue les visites des biens immobiliers pour les potentiels clients. Il doit pouvoir être capable de répondre à tout type de questions sur l’habitation ou sur le bâtiment. L’écoute du client est donc essentielle lorsqu’on est négociateur immobilier. Elle permet de bien évaluer les besoins et les attentes du client, afin de pouvoir trouver le bien immobilier le plus adéquat et le plus susceptible de plaire au client.

Certaines qualités sont requises si l’on désire devenir un bon négociateur en immobilier. Avoir de l’autonomie dans son travail, être rigoureux ou encore avoir un bon sens commercial sont des attraits qu’il est bon de posséder lorsqu’on désire être négociateur immobilier.

Comment devenir négociateur en immobilier

Deux façon principales permettent de devenir négociateur immobilier<. Il est d’abord possible d’accéder à la profession avec un diplôme. Mais il est aussi envisageable de devenir négociateur immobilier sans en avoir eu. Le diplôme le plus adapté afin d’évoluer dans cette profession reste le BTS de professions immobilières. Mais, une expérience suffisante (3ans minimum à temps plein) peut permettre d’obtenir ce diplôme.

Nous avons aussi d’autres formations dans l’immobilier qui peuvent permettre de se lancer dans cette profession comme les formations en commerce, ou encore les Brevets Professionnel Professions immobilières.

Lorsqu’on souhaite se lancer dans la profession de négociateur immobilier et que l’on ne possède pas de diplôme, on peut intégrer une agence immobilière qui donnera une formation au futur négociateur. Les principaux syndicats de l’immobilier préconisent une formation de négociateur immobilier d'une durée minimum d'environ 100 heures. Le Bon Agent Immobilier et l’EITI (Ecole Internationale de la Transaction Immobilière) délivrent déjà un certificat d’aptitude à l’issue d’un cursus de 160 heures de formation, sanctionnées par un examen sous forme de QCM.

La rémunération du négociateur immobilier

Il existe deux types de rémunération pour les négociateurs immobiliers.

Si le négociateur immobilier possède un statut de salarié, il aura alors un salaire qui sera fixe. Le négociateur immobilier salarié touchera aussi des commissions, mais qui seront moins élevées.

Si le négociateur immobilier n’est pas salarié, il aura alors un statut d’indépendant et sera donc un agent commercial en immobilier. Dans ce cas là, ses rémunérations se font sur ses commissions qui sont plus élevées que pour un négociateur immobilier. Ces commissions se font sur la prise du mandat et sur la conclusion de la vente des biens immobiliers.