Organisation d’une action commerciale

Que l’on soit un client vendeur ou acheteur, que l’on soit un professionnel de l’immobilier, pour tout projet de vente ou d’achat il serait bon d’initier celui-ci en commençant par une étude. Dans ce cadre nous vous proposons de partir du principe du P.D.C.A. Plan, Do, Check, Act pour piloter votre projet,

ou encore en français : Le PDCA Sans LBA

Comment organiser ces 4 étapes ? :

  1. Planifier (Plan): Tout d’abord avant de se lancer il est primordial d’identifier la problématique et la stratégie que l’on souhaite développer, optimiser ou améliorer. Une fois que le choix est pris, il est nécessaire d’établir un plan détaillé avec des solutions et des sorties de secours en cas de blocage. Bien que l’étape puisse sembler théorique, elle est la plus importante, car c’est sur celle-ci que repose l’entièreté du cycle. Il est utile de prendre du temps pour cadrer son plan d’action afin d’être efficient dans la phase de développement et de pouvoir dérouler dynamiquement car tout a été anticipé préalablement.
  2. Développer (Do): A partir du plan il devient plus facile d’agir car nous avons déterminé les probabilités de réussite du projet, mais aussi ses limites pour rester en capacité de réagir et dévier ou de changer d’axe de déploiement. Il faut démarrer, s’appuyer sur la plan d’action et rester vigilant sur la trajectoire que l’on a décidé de tenir.
  3. Contrôle (Check): Dans le principe de cette 3ème étape de la stratégie commerciale, dès lors que l’on a un plan de route, il est impératif de fixer des points de contrôle et de vérifier que l’axe privilégié reste respecté, il faut vérifier que les actions développées soient efficaces et permettront d’atteindre l’objectif planifié. Cette étape est une prise de conscience. Les outils de contrôle devront être également sélectionnés durant l’étape de planification avec le taux de résultat escompté à chaque étape du déploiement.
  4. Améliorer ou agir (Act): A partir des points de contrôle, il faut dresser un bilan et replacer le curseur si nécessaire sur un axe d’amélioration! Nous vérifions l’efficacité des actions menées ainsi que les obstacles rencontrés. On établi un constat des avantages et inconvénients des solutions mise en place, pour identifier les points à améliorer ou les décisions radicales à prendre en cas d’échec. La quatrième étape permettra de décider de modifier le projet ou d’en mettre un nouveau en place. Dans cette hypothèse en reprend le cycle à la première étape.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*