L’immobilier et la vente par enchères?

Afficher l'image d'origine

Les enchères immobilières sur le net

Depuis des années les professionnels de l’immobilier comme les particuliers tentent de lancer des solutions de ventes aux enchères. En dehors du contexte d’un commissaire priseur, suite à une faillite personnelle, il n’est pas autorisé à des organismes privés de vendre aux enchères un bien immobilier.

Or, il sort régulièrement des tentatives proches de cette notion. La dernière en date fut Mandao, qui n’a pas connu l’intérêt escompté, d’autant que le support était mal sécurisé juridiquement. Durant le salon Rent, un nouvel acteur essaye de lancer une nouvelle approche, par appel d’offres, plutôt appel à offres d’achat!

Dès lors qu’un agent immobilier dispose d’un mandat de vente (de préférence exclusif) après quelques semaines de commercialisation, ce support propose de présenter le bien sur une plateforme d’offres d’achat durant 24 à 48 heures. Les candidats à l’acquisition, voient où en sont les enchères, peuvent surenchérir avec des minima (3000 à 5000 €). A la clôture des enchères, les dossiers sont présentés et non pas forcément, le mieux disant, alors le vendeur choisit le dossier qui lui semble le plus solide. Cependant, le vendeur n’est pas obligé de vendre si les offres ne le motive pas.

Juridiquement comment est monté le dossier?

  1. Un agent prend un mandat avec un prix et des honoraires précisés
  2. Il nurse des acquéreurs potentiels, tant qu’aucun d’eux ne souhaitent acheter aux conditions du mandat
  3. Il organise une mise aux appels d’offre sur la plateforme spécialisée, en communiquant la date de mise aux enchères
  4. La plateforme propose un prix plancher afin que les acquéreurs fassent leurs propositions
  5. Au terme on relève et présente toutes les offres au vendeur qui décide d’y donner ou non suite
  6. Si la vente se réalise il faut faire signer un avenant au mandat ou une offre d’achat valant avenant
  7. Les honoraires sont partagés entre l’agent immobilier et la plateforme qui perçoit un forfait ou un abonnement.

L’idée reste séduisante sur le papier, mais le client est-il prêt à rentrer dans cette encadrement finalement assez lourd. L’agent immobilier est-il prêt à investir ou à partager ses honoraires pour obtenir des offres d’achat? Quels sera sa crédibilité vis-à-vis du client si les offres sont trop basses ou encore dénigrantes?

Nous souhaitons bonne chance à ce nouvel acteur, tout en restant assez circonspects sur l’impact sur nos marchés.

Une réflexion au sujet de « L’immobilier et la vente par enchères? »

  1. Elodie Bonnet

    L N’Y A PAS D’HIVERS NEGATIF
    Cette bonne vieille légende urbaine qui veut vous faire croire à un marché calme de novembre à avril ne s’applique pas à vous, sachez-le.
    En effet, le fait que le marché soit effectivement très calme dans cette période d’hivers vous permettra d’obtenir de vos clients vendeurs des mandats au bon prix, ne vous privez pas de cette opportunité unique dans l’année, souvenez vous de cette règle d’or: Le bien se vent à la prise du mandat!
    Vos clients vendeurs sont fragilisés en cette période, ils ont peur, sont méfiants, cette période s’annonce complexe pour lui, rassurez-le, privilégiez l’humain, c’est la clé de votre collaboration. N’hésitez pas a partager dans ce blog vos expériences positives de prise de mandat, en partageant, nous avançons.
    A vos marques….

    Elodie B

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*