La collusion, vendre sans le professionnel immobilier…

Imaginons que deux particuliers aient décidé de s’entendre sans passer par le mandataire immobilier qui les a mis en relation. Cette action s’appelle de la collusion, elle est sanctionnable si elle est avérée et vérifiable. Dans ce tutoriel nous parlons de ce problème parfois tentant, mais dont les conséquences peuvent être lourde et hélas très conflictuelles. Votre mandataire est un indépendant de l’immobilier, travaillant en réseau avec un siège qui l’appui au quotidien, il a fait son travail, il vit de son métier, s’il a été efficace, il est normal qu’il soit rémunéré. En revanche si la collusion est prouvable il pourra demander des dommages et intérêts en justice…

2 réflexions au sujet de « La collusion, vendre sans le professionnel immobilier… »

  1. service-marketing@vendreaunpromoteur.com'Vendre à un promoteur

    Bonjour,

    Je comprend totalement que les professionnels puissent être protégés, cependant savez-vous s’il est difficile de prouvez son implication entre deux particuliers ? Car cela peut poser problème pour le professionnel s’il doit perdre beaucoup de temps et d’énergie dans de telle manœuvre…

    Répondre
    1. Le Bon Agent Auteur de l’article

      Bonjour nous touchons là un vrai problème, doit on ester ou non en justice? Les délais sont longs, les décisions très aléatoires (même si on est dans le cadre du droit, le juge est seul à juger…) ? Vous entrez dans le cadre des faisceaux d’indices, il faut les collecter, qu’ils soient avérés et probants (ne permettant pas une interprétation), il faut prouver non seulement le travail réalisé et le préjudice subi. Donc, il est évident que la constitution du dossier reste toujours très délicate. Ensuite certains comptent sur le fait que le professionnel ne tient pas non plus à donner une image agressive et revancharde, pourtant il se doit de défendre ses droits, car il peut d’un autre coté tomber sur le cout de l’administration fiscale, qui lui impose de tout faire pour recouvrer ses factures ! Je dirai que c’est plus le montant et la qualité des pièces qui font que l’on se doit de défendre son travail et l’intermédiation réalisée. Cependant, rien n’est gagné d’avance !

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*