L’immobilier, la plaie des ménages ?

L’immobilier, un sujet qui touche tous les ménages! En effet, il représente le plus gros budget de la famille, or il devient de plus en plus délicat d’acquérir et parfois plus compliqué de louer! Si la courbe du prix de l’immobilier n’a cessé de tirer vers le haut, celle des salaires est plus proche de l’encéphalogramme plat !  Ce qui implique qu’il devient difficile de faire se croiser les deux. Il fallait l’équivalent de 6 ans de salaire pour acquérir il y a 30 ans, nous en sommes à 9 ans et demi actuellement !  La valeur faciale du bien immobilier est plus importante de nos jours et donc vient grever une grosse partie des rémunérations du foyer.

Pourtant les taux sont historiquement bas et donc attractifs, c’est donc le moment d’acheter et de consacrer un partie de sa rémunération pour investir et se constituer du patrimoine. Il faut juste parfois faire des sacrifices sur les loisirs, les plaisirs et une partie des vacances pour arriver à dégager le budget nécessaire pour devenir propriétaire. Or ce n’est pas évident dans une société de consommation, où il faut disposer du dernier gadget à la mode ! Souvent nous nous confrontons à un dilemme face à l’envie d’acheter un bien immobilier et de se laisser suffisamment d’argent pour les plaisirs plus secondaires… La location ouvre alors des horizons plus larges, car pour le même budget, le logement pourra être plus grand, mais le loyer ne sera jamais récupérable, donc il vaudrait bien allonger la durée d’un éventuel crédit pour acheter sa maison, second dilemme !

A partir de ces analyses, nous constatons que le logement devient une plaie dans le ménage, faut-il mieux acheter ou louer?

L’acquisition reste une réelle réponse pour tous ceux qui ont un emploi et qui peuvent recourir au crédit, surtout dans les conditions actuelles. L’achat de son logement s’impose à ceux qui veulent s’installer dans la durée sur un secteur donné et/ou qui veulent gérer leur argent afin de se constituer un patrimoine qui servira toujours de monnaie d’échange pour s’agrandir, déménager, changer de région, ou réduire son espace d’habitat quand les enfants sont devenus grands, etc…

Acheter ouvrira des horizons à venir plus équilibrés, que l’on spécule pour générer de la plus value sur la revente, ou même si l’on revend avec une moins value quelques années plus tard, il permettra de racheter souvent avec une proportion équivalente de baisse un autre bien.

Donc soignons nos plaies s’il vous plait et faisons ce qui nous plait dans un futur logement acquis avec ces taux de crédit très incitatifs.

2 réflexions au sujet de « L’immobilier, la plaie des ménages ? »

  1. contact@limmobilierfacile.fr'William

    Bonsoir,

    Vouloir à tout prix acheter sa résidence principale est louable. Mais globalement la mensualité de remboursement est nettement supérieure à la mensualité d’un loyer. Alors si vous souhaitez investir dans l’immobilier à titre locatif, la RP peut être pénalisante.

    C’est un choix compréhensible mais pas obligatoire pour se créer un patrimoine.

    William

    Répondre
    1. Le Bon Agent Auteur de l’article

      Vous avez raison William, si nous parlons investissement et gestion de son patrimoine, il est bon de voir parfois en dehors de la région parisienne pour placer son argent. Pour ceux qui souhaitent acquérir leur résidence principale, quel que soit l’endroit choisi en France, il sera utile d’agir sur la durée du crédit et sur la qualité du bien sélectionné! Pour être plus précis du rapport qualité prix.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*