Archives pour la catégorie La vie du Bon agent

Découvrez l’actualité de la vie au sein du Bon Agent Immobilier

Nous aussi nous sommes un peu champions avec 300 000 vues…

 

Evidemment je ne suis pas Nabila, mais on atteint les 300 000 vues avec 1460 abonnés, c’est une belle perf pour un site professionnel. Merci à tous de l’intérêt que vous portez sur mes tutoriels. C’est un beau cadeau à la veille du 18 juillet.

https://www.youtube.com/channel/UC3E4pHj_NZdCR9kB8jk82Qg?disable_polymer=true

Devenir agent immobilier ou agent commercial, un esprit de champion !

Pour devenir agent immobilier ou être habilité par un professionnel en devenant agent commercial en immobilier, il est important d’avoir une âme de champion, pour travailler dans un groupe tout en restant responsable et indépendant.

 

C’est le même esprit qui nous anime, en vous formant et en vous accompagnons tel un coach sportif !

Allez le bleus Bon Agent !

Frais déductibles pour les agents commerciaux en immobilier

Très souvent des informations plus ou moins avérées circulent au sujet des frais déductibles? Exemple le plus entendu; celui des habits ou des frais de pressing, or ces deux éléments n’entrent pas de ce cadre de déductibilité!

Voyons parmi les frais le plus courants ceux que tout agent commercial en immobilier peut déduire :

– Frais de véhicule (scooter, voiture). Deux formules sont ouvertes : Déduction des frais réels ou au forfait kilométrique. Pour les frais réels il faut être propriétaire du véhicule pour inclure les frais d’essence, d’entretien, intérêts d’emprunt. Ce calcul doit intégrer un prorata d’usage personnel (sauf par exemple un dimanche vous prenez votre véhicule pour faire une visite et vous refaite le plein, il faudra inscrire sur le coupon le lieu, le n° du mandat et le nom du visiteur, si possible une copie du bon de visite renforcera la justification de cette facture). Pour les frais kilométriques ; Le véhicule doit aussi vous appartenir, alors vous tiendrez compte du barème affiché sur le site de l’administration fiscale http://www3.finances.gouv.fr/calcul_impot/2013/pdf/baremekm.pdf. Le trajet travail/domicile est limité à 40 km/ jour.

– Frais de représentation : repas, pots, évènements. Un repas pris seul permet de déduire la part allant de 4,55 € (franchise) à 17,70 €( pour 2013), soit pour un repas de 12 € une base non déductible de 4,55 € donc sera déduit la différence entre 12-4,55 = 7,45 € TTC.

– Pour les repas pris avec un client ou un fournisseur : Tout peut être pris en charge, cependant il est impératif d’inscrire sur la fiche restaurant (avec la TVA et un tampon officiel) le nom du client et l’objet de cette rencontre.

– Frais divers déductibles : Sacoche, télémètre, appareil photo (à ne pas acheter autour de noël!), téléphonie, formation (voir auprès du FIFPL ou de la CNASIM) etc…Pour les objets d’une valeur supérieure à 500 € (ex : ordinateur) vous pouvez les amortir annuellement.

Le principe de base à retenir : Agrafer ses coupons de CB avec les factures ou fiche dont la TVA doit ressortir, puis inscrire les noms de personnes qui vous ont accompagnées (clients, fournisseurs, confrères) en précisant l’objet de cette rencontre !

 

Devenir agent immobilier, promotion Michel Hoguet.

En ce mois de juin et comme chaque mois une nouvelle promotion débute sa formation d’agent immobilier sur 15 jours. Avec 12 personnes en présence et 5 par Skype, ces futurs agents immobiliers et agents commerciaux en immobilier vont découvrir le droit immobilier, la culture en bâtiment et décoration (home staging) et évidement l’art de la conduite d’un projet immobilier de l’avis de valeur, à la prise de mandat, à la rédaction, à la prise de photos, à la découverte des clients avant d’entamer la phase d’engagement par un accord entre les parties.

La promotion a été baptisée Michel Hoguet, fondateur de notre loi cadre.

Période de doute du marché de l’immobilier ?

Le marché national est toujours aussi porteur après une année record en 2017, la demande est forte, mais le marché se déplace et les stars d’hier deviennent trop gourmandes ou trop sollicitées, donc le marché secondaire en profite à présent.

Avec les grèves à répétition, le temps qui l’a pris pour inciter les français à déménager, sans parler d’un marché qui c’était un peu emballé en fin d’année 2017, nous connaissons un léger ralentissement des ventes immobilières au premier trimestre 2018.

N’oublions pas également les délais de signature de promesses chez les notaires qui ont vu leurs délais se rallonger! Nous sommes au bout d’un cycle dynamique de ventes immobilières. Ce qui ne veut pas dire que le marché est en chute, nous sommes simplement à la croisé des chemins entre vendeurs qui ne cessent d’en demander plus et acquéreurs qui ne souhaitent pas forcément aller trop haut dans leurs sacrifices. Cependant le demande reste forte, les biens sont plus rares ou surévalués, donc chacun campe sur ses positions. Paris se stabilise, Bordeaux manque de biens, coté rive gauche et s’empresse de construire sur la rive droite, seul Lyon a le vent en poupe et semble prendre la première place à Bordeaux dans les demandes de logements.

La première et la seconde couronne parisienne profitent de se manque de bien à la vente dans Paris, une ville comme Issy les Moulineaux emboite le pas après Neuilly, Levallois et Boulogne Billancourt, présentant souvent des prix parisiens, cette ville atteint des prix étonnants depuis 2017. En seconde couronne c’est également le cas, des villes comme Suresnes, Puteaux et Courbevoie séduisent des jeunes couples ne pouvant pas se rapprocher de Notre Dame. Il en va de même coté Est sur Montreuil, Vincennes ou Saint Maur des Fossés ou encore Livry Gargan.

C’est que nous appelons les vases communicants, car la demande reste très forte et les français souhaitent sécuriser leur patrimoine en devenant de plus en plus propriétaire de leur résidence principale.