La gestion des clés pour les agents immobilier

Avez vous le droit de prendre les clés que vous confie un vendeur ? Quelle pourrait-être le risque engagé ? Nous développons ce sujet à travers ce tutoriel, qui sert tant comme mini formation des agents immobiliers et de leurs mandataires, que pour les clients qui se posent la question de confier leurs clés. 

Nous aussi nous sommes un peu champions avec 300 000 vues…

 

Evidemment je ne suis pas Nabila, mais on atteint les 300 000 vues avec 1460 abonnés, c’est une belle perf pour un site professionnel. Merci à tous de l’intérêt que vous portez sur mes tutoriels. C’est un beau cadeau à la veille du 18 juillet.

https://www.youtube.com/channel/UC3E4pHj_NZdCR9kB8jk82Qg?disable_polymer=true

Devenir agent immobilier ou agent commercial, un esprit de champion !

Pour devenir agent immobilier ou être habilité par un professionnel en devenant agent commercial en immobilier, il est important d’avoir une âme de champion, pour travailler dans un groupe tout en restant responsable et indépendant.

 

C’est le même esprit qui nous anime, en vous formant et en vous accompagnons tel un coach sportif !

Allez le bleus Bon Agent !

Frais déductibles pour les agents commerciaux en immobilier

Très souvent des informations plus ou moins avérées circulent au sujet des frais déductibles? Exemple le plus entendu; celui des habits ou des frais de pressing, or ces deux éléments n’entrent pas de ce cadre de déductibilité!

Voyons parmi les frais le plus courants ceux que tout agent commercial en immobilier peut déduire :

– Frais de véhicule (scooter, voiture). Deux formules sont ouvertes : Déduction des frais réels ou au forfait kilométrique. Pour les frais réels il faut être propriétaire du véhicule pour inclure les frais d’essence, d’entretien, intérêts d’emprunt. Ce calcul doit intégrer un prorata d’usage personnel (sauf par exemple un dimanche vous prenez votre véhicule pour faire une visite et vous refaite le plein, il faudra inscrire sur le coupon le lieu, le n° du mandat et le nom du visiteur, si possible une copie du bon de visite renforcera la justification de cette facture). Pour les frais kilométriques ; Le véhicule doit aussi vous appartenir, alors vous tiendrez compte du barème affiché sur le site de l’administration fiscale http://www3.finances.gouv.fr/calcul_impot/2013/pdf/baremekm.pdf. Le trajet travail/domicile est limité à 40 km/ jour.

– Frais de représentation : repas, pots, évènements. Un repas pris seul permet de déduire la part allant de 4,55 € (franchise) à 17,70 €( pour 2013), soit pour un repas de 12 € une base non déductible de 4,55 € donc sera déduit la différence entre 12-4,55 = 7,45 € TTC.

– Pour les repas pris avec un client ou un fournisseur : Tout peut être pris en charge, cependant il est impératif d’inscrire sur la fiche restaurant (avec la TVA et un tampon officiel) le nom du client et l’objet de cette rencontre.

– Frais divers déductibles : Sacoche, télémètre, appareil photo (à ne pas acheter autour de noël!), téléphonie, formation (voir auprès du FIFPL ou de la CNASIM) etc…Pour les objets d’une valeur supérieure à 500 € (ex : ordinateur) vous pouvez les amortir annuellement.

Le principe de base à retenir : Agrafer ses coupons de CB avec les factures ou fiche dont la TVA doit ressortir, puis inscrire les noms de personnes qui vous ont accompagnées (clients, fournisseurs, confrères) en précisant l’objet de cette rencontre !

 

Bail RB’nb, Ça sent la tuerie 21!

Le nouveau bail Rb’nb va permettre à des personnes qui sont locataires d’un bien immobilier de pouvoir sous-louer leur logement au profit d’une personne, pour une courte durée en location dite de Rb’nb!

Ce type de bail pourra se faire avec un contrat de bail spécifique. Dans ce cas, il est prévue la possibilité de sous-louer à un tiers, un inconnu au moment de la prise à bail. De son côté le bailleur bénéficiera d’une rétrocession du montant du loyer, à hauteur a priori de 25 % et le locataire lui prendra 75 % du montant de la sous-location.

Le risque qui pourrait survenir est de voir se développer des prises de location en vue de faire de la sous-location, et de tirer un bénéfice sur ces opérations, sans avoir besoin d’acquerir soit même son logement!  Les moyens de contrôle de la répression des fraudes étant relativement limités, il est facile pour des personnes malveillantes de profiter d’un système qui serait bénéfique pour se loger sans devoir payer son propre loyer !

L’autre effet pervers de ce genre de système est de voir s’accroître les locations ou sous locations en Rb’nb, faisant ainsi, comme nous l’avons connu à Bordeaux ou à Paris, une augmentation des prix d’acquisition, étant donné que l’on dégage des  profits importants avec la sous-location des biens qui sont mis en location à courte durée.

Espérons que ce ne soit pas une fausse bonne idée et que cela ne se transforme pas en Tuerie …