Massif, stratifié ou flottant : comment choisir son parquet ?

© drx - remplacement parquet abime

Choisir son parquet n’est pas une tâche simple. Il faut qu’il soit résistant autant qu’esthétique. Pour conjuguer les deux, il faut dans un premier temps trouver le bon parquet. Voici les modèles sur le marché, avec leurs avantages et inconvénients.

Le parquet massif en « vrai » bois

Le vrai parquet est composé de bois, avec des essences assez diverses, comme le chêne, le bamboo ou bien le wengué. Il peut être habillé de différentes finitions, comme brossé, fumé, oxydé ou naturel. C’est son vieillissement qui le rend encore plus authentique. Il faut l’avouer, le parquet massif a un très beau rendu et un bon vieillissement en plus. Pour une meilleure résistance, choisissez l’érable, le cumaru, le kempas ou bien le merbeau. Son principal avantage, c’est d’être à votre goût, vous choisissez le bois et sa finition, la palette de personnalisation est donc très large. Il est de plus assez peu sensible aux rayures et aux chocs, ce qui est relativement pratique au quotidien ! Par contre, son coût est plus élevé qu’un « faux » parquet !

 

Le parquet stratifié

Beaucoup moins authentiques, le sol stratifié est vendu en rouleaux qu’il faut disposer soigneusement dans la pièce à recouvrir. Deux types existent, la Classe 23, pour l’usage domestique et la Classe 32, qui est réservée à l’usage professionnel. Le stratifié est ultra personnalisable, il en existe une infinité de référence et de couleurs. Clairement tendance, il peut être garanti plusieurs années. Mais ce type de sol a aussi ses inconvénients : il peut rapidement marquer, se détendre si les fixations au sol ne sont pas uniformes et il peut rapidement perdre de son éclat suivant la couche de vernis qui lui a été appliqué.

 

Le parquet flottant

Aussi appelé parquet contrecollé, le flottant est composé de plusieurs couches successives qui permettent d’offrir en surface un rendu authentique et de garder la chaleur. De nombreuses références existent, en jouant sur les largeurs de lames, les motifs et les finitions. Mais la couche d’usure est généralement assez faible, ce qui nécessite un entretien régulier pour conserver un bel aspect. La pose est assez complexe et nécessite souvent de faire appel à un poseur de parquet. En revanche, c’est un parquet relativement tendance et qui convient à tout type de pièce.

 

Comment choisir le bon parquet ?

Le choix d’un parquet doit aussi répondre à l’utilisation que vous en aurez. Le parquet massif est plus résistant, c’est certain. Le stratifié l’est nettement moins mais pourra conserver pendant près d’une dizaine d’année un bel aspect, c’est l’occasion de le renouveler suivant vos envies du moment. Il est ultra-personnalisable et c’est bien là son principal atout. Entre les deux, le flottant conjugue l’utile à l’agréable. Un brin moins tendance que le stratifié, il est plus solide. Quel que soit votre choix, un parquet nécessite du doigté et de la technique lors de la pose. Les incidents de montage arrivent régulièrement et peuvent dans certains cas conduire à une usure prématurée. Mieux vaut faire appel à un poseur de parquet, vous n’aurez plus à vous soucier du montage et vous pourrez vaquer à vos occupations pendant ce temps là !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *