Investir en centre-ville

Les biens immobiliers en centre-ville résistent mieux en cas de crise sur le marché de l’immobilier et ont toutes les chances de prendre de la valeur. Réalisez dès maintenant un investissement locatif en centre-ville !

Investir dans un bien immobilier en centre-ville

Une forte demande locative :

Les biens situés en centre-ville n’ont pas de mal à se louer ! La proximité des commerces, des services et des transports font de ces biens des produits recherchés.

 

Une sécurité pour votre patrimoine :

Investir en immobilier suppose une prise de risques. En achetant un bien en centre-ville, vous limitez le risque, en investissant dans un secteur où la densité du bâtiment est déjà forte, et le renouvellement limité. Cela signifie qu’avec un appartement neuf ou rénové, ou un bien ancien de très bonne facture, vous vous construisez un patrimoine fort, peu soumis aux variations de prix…

 

Une plus-value :

Qu’il s’agisse de louer pour percevoir chaque mois un loyer à long terme, ou d’investir dans un but de revente rapide, les biens immobiliers en centre-ville sont par nature moins exposés aux crises du marché. En fonction des aménagements, et de l’évolution du centre-ville, les biens prennent toujours plus de valeur.

 

Tout en réduisant vos impôts

Réaliser un investissement locatif en centre-ville élargit vos choix en matière de défiscalisation.

Si vous choisissez un logement nécessitant des travaux, vous pourrez les déduire de vos loyers en location vide. Si vous optez pour le statut de loueur en meublé non professionnel (LMNP), ces mêmes travaux encore déduits de vos recettes locatives à condition d’opter pour le régime réel. Avec le loueur en meublé professionnel, le montant des travaux est déduit de vos revenus globaux.

Si vous optez pour le neuf, vous bénéficierez de l’avantage fiscal Scellier, qui en 2012 vous permet de déduire de vos impôts 13 % du prix du logement sur neuf ans.

Les plus fortunés pourront opter pour les régimes Malraux ou Monuments historiques, les cœurs de ville abritant le plus d’immeubles classés. Pour en profiter, il faut ainsi restaurer les bâtiments.

Avec la loi Malraux, vous bénéficiez d’une réduction d’impôts égale, selon les cas, à 30 ou 40 % des dépenses engagées, dans la limite d’un plafond de 100.000 €. La réduction peut donc atteindre 30.000 ou 40.000 € maximum par an. Entre autres conditions, le ou les biens doivent être loués neuf ans minimum.

Retrouvez toutes les aides pour devenir propriétaire

Retrouvez plus d’informations sur le guide acheteur du Bon Agent Immobilier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *