Quels sont les frais annexes liés à un achat immobilier ?

Se lancer dans un achat immobilier, c’est bien, anticiper les mauvaises surprises, c’est mieux ! Pour cela, il est indispensable de bien évaluer les frais annexes à prévoir lorsque vous achetez une maison ou un appartement.

Les frais d’agence

Il s’agit de frais correspondant à la rémunération des intermédiaires, agents immobiliers ou notaires (intervenus dans le cadre de leur mission de négociation).

En agence, les honoraires sont libres. D’où un pourcentage de frais annexes pouvant atteindre les 10% pour certains achats immobiliers, mais ceci est rare, sauf pour des très bas prix.

A noter que les frais d’agence doivent être clairement annoncés (Article 6.1 de la Loi Alur).

Les frais de notaire

Lors d’un achat immobilier, l’acquéreur ne peut se passer de régler les frais liés à l’acte de vente.

  • Droits de mutation (le montant varie en fonction du bien et de la nature de l’acte)
  • Les débours (dépenses avancées par le notaire envers des tiers pour obtenir des documents notamment)
  • Les émoluments (rémunération à proprement dite du notaire, réglementée et versée uniquement lorsque le dossier est clos)

Les frais liés au prêt immobilier

Achat immobilier est souvent synonyme de prêt immobilier. Vous avez déjà pris en compte le remboursement de vos mensualités. Cependant, il ne faut oublier que financer son bien immobilier comprend des frais annexes liés à l’acquisition :

  • Les frais de dossier (négociables, généralement compris entre 500€ et 1000€)
  • Les frais de garantie (hypothèque, caution, nantissement) ou de Privilège de prêteur de deniers (un peu moins chers qu’une hypothèque, mais il faut avoir un dossier solide)

Dans le cadre d’une construction ou d’un achat de maison ou appartement en l’état de futur achèvement (VEFA), les intérêts intercalaires* prévus dans votre prêt seront à inclure dans vos frais.

*intérêts à verser à partir du déblocage des fonds par la banque, avant le début du prêt lui-même.

Les frais annexes après l’achat immobilier

  • Le déménagement : Effectué par vos soins ou par des professionnels, il y a toujours un budget à prévoir pour cette étape. Vous pouvez, par exemple, passer par le site internet de ce déménageur pour réaliser un devis déménagement.
  • L’aménagement : Si vous devez aménager certaines pièces de votre nouveau logement (cuisine, salle de bains, etc.), ne manquez pas d’anticiper ces frais en faisant établir des devis.
  • La taxe foncière : En heureux propriétaire, il vous faudra vous en acquitter en sus de l’habituelle taxe d’habitation.
  • L’assurance habitation de votre logement : Vous pouvez demander à votre compagnie d’assurance une simulation évaluant le montant votre échéance.
  • Les charges de copropriété : Elles sont clairement définies dans le règlement de copropriété. Soyez attentifs au montant des charges correspondant au bien que vous souhaitez acquérir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *