Les 3 conseils pour bien acheter sa maison

Vous êtes prêts à devenir propriétaires ? L’achat d’une maison, neuve ou ancienne, vous engage pour de nombreuses années. Aussi est-il indispensable de bien préparer son projet. Expert de l’immobilier, Le Bon Agent vous présente les trois conseils essentiels à suivre avant d’acheter.

1. Optimiser ses visites

Avant toute chose, vous devez dresser une liste qui recense vos impératifs (l’environnement, les caractéristiques de la maison, vos priorités, les éléments rédhibitoires etc.). Cela vous fera gagner du temps dans vos recherches. N’oubliez pas de mettre en phase votre mode de vie et le style de bien. Entre le rêve et les aspirations du quotidien, il arrive qu’il y ait des décalages.

Il faut distinguer achat maison ancienne et achat VEFA (Vente à l’Etat Futur d’Achèvement).

Si vous achetez sur plan, regardez ce que le promoteur a déjà construit. Consultez des photos de réalisations ou rendez vous sur des lieux de constructions déjà achevées.

Pour une maison ancienne, Il est indispensable de visiter plusieurs biens, sans se presser. Sélectionnez soigneusement les maisons qui rentrent dans vos critères.

Les conseils à suivre pour les visites de maisons anciennes :

  • Munissez-vous de la checklist que vous aurez dressée
  • Vérifiez-la point par point
  • Recueillez le maximum d’informations concernant le fonctionnement de la maison et les charges (électricité, chauffage, etc.)

Effectuer une contre-visite vous permettra de revoir le bien de manière approfondie. Elle lèvera vos éventuelles inquiétudes.

2. Acheter en négociant ou pas le prix de la maison?

Étape cruciale dans l’achat immobilier : l’engagement dans l’achat, faut-il ou non passer par une négociation du prix?

Que vous achetiez une maison directement à un particulier ou par l’intermédiaire d’un professionnel, veillez à ce que le  prix soit en adéquation avec le marché. Si le prix est cohérent, ne cherchez pas forcément à négocier, car le bien peut vous être souffler par un autre acquéreur. Ne négocier que si des éléments factuels vous le permettent. Si vous êtes face à un bon agent immobilier, celui-ci a le plus souvent conduit la mise en vente en appliquant des points de pondération du prix. Que ce soit des travaux, des inconvénients, ceux-ci sont pris en compte avant de commercialiser le bien. Donc pour réussir, vous devez obtenir un prix correspondant à votre budget avec les améliorations que vous jugez utiles. Cette éventuelle négociation doit rester cohérente avec la valeur réelle du bien. Regardez les prix du marché, cherchez à savoir depuis combien de temps la maison est à vendre, quels sont les projets alentours, estimez le coût des vos travaux, calculez les temps de déplacement pour vous rendre dans vos centres d’intérêt. Autant de renseignements précieux pour faire votre offre d’achat.

Faire baisser le prix d’achat permet de réduire le coût des autres éléments (frais de notaire, frais d’agence, intérêts du prêt immobilier, etc.).

3. Bien préparer son financement

Cette étape s’envisage souvent avant de se lancer dans les recherches.

  • Déterminer sa capacité d’emprunt : renseignements et conseils pris auprès de votre banque, vous serez en mesure de sélectionner les maisons à visiter.
  • Évaluer votre apport : plus votre apport personnel sera élevé, moins votre emprunt sera important. Acheter une maison sans apport peut être envisageable. Certains établissements bancaires peuvent l’accepter sous certaines conditions. Attention la loi Tracfin exige que vous communiquiez l’origine de vos fonds à tout intermédiaire de la vente (agent immobilier, notaire, banquier)
  • Prendre en compte les frais annexes liés à la vente : frais d’agence, frais de notaire, frais d’aménagement de la maison, frais de déménagement, etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *