Accueil > Guide du mandataire immobilier > Les rémunérations dans l’immobilier

Les rémunérations dans l’immobilier

Découvrez les commissions des mandataires du réseau immobilier Le Bon Agent.

La rémunération d’un agent immobilier

L’agent immobilier reçoit une rémunération en contrepartie de son activité. La rémunération d’un agent immobilier s’appuie sur un système "d'honoraires" souvent mentionné sous l'appellation "commission". Les honoraires doivent être affichés dans la vitrine de l'employeur, l’agence immobilière et dans les endroits d’accueil de la clientèle. Il faut savoir que les commissions ne sont plus plafonnées par un barème national depuis 1986.

Les honoraires doivent être fixés dans le mandat de vente. Le travailleur aura ainsi une idée des revenus générés par la transaction. De plus, le montant de l'honoraire de l’agent immobilier doit être mentionné dans le contrat de vente. Si c’est un mandat de location, les honoraires seront partagés à parts égale entre le locataire et le propriétaire. Les barèmes habituels vont alors varier selon le montant de la transaction immobilière. On peut évaluer qu’en moyenne, sur une transaction les honoraires seront de 4% à 8% TTC. Pour une transaction commerciale (fonds de commerce, hôtels, magasins…) la commission sera d’environ 8% HT. Si la vente n’aboutit pas, l’agent immobilier n’aura pas de droit à la commission.

La rémunération d’un agent commercial en immobilier

Lorsqu’un négociateur immobilier ne possède pas un statut de salarié, il possède le statut d’agent commercial indépendant en immobilier. Ainsi, il ne percevra pas un revenu fixe mais sera rémunéré à la commission. Ces commissions se basent donc sur les ventes et les transactions immobilières effectuées par l’agent commercial en immobilier.

Si le négociateur immobilier possède un statut de salarié VRP il aura alors un salaire brut minimum fixe chaque mois, avec une commission. Mais cette commission sera moins élevée que pour un agent commercial en immobilier.

Voici une vidéo étudiant plus en profondeur la rémunération d'un agent commercial en immobilier :

 

Le droit à la commission

A l'image d'un mandataire immobilier, l’agent immobilier est payé au résultat. C’est à dire qu’il sera rémunéré lorsque l’opération immobilière aura été conclue. Cela représente bien entendu un avantage considérable pour le client : il n’aura rien à payer tant que la transaction immobilière n’est pas conclue. De plus, la loi Hoguet interdit à l’agent immobilier de se faire payer des frais de remboursement ou encore des frais d’avance.

L’agent doit préciser sur le mandat le mode de calcul ou le montant de la commission. Il doit aussi préciser qui aura la charge de la commission, à savoir le vendeur ou l’acquéreur. L’agent immobilier pourra percevoir la commission à la signature de l’acte authentique. Il est importer de noter que l’acte authentique n’est pas une condition du paiement de la commission. Il indique le moment où la commission doit être payée, c’est à dire sans délais.

Lorsque deux agences font visiter le même bien aux mêmes acquéreurs, la commission revient à celle qui a conclu la transaction du bien immobilier.