Accueil > FAQ / Réunions d'informations > Quel sera le marché immobilier de demain ?

5. Quel sera le marché immobilier de demain ?

Le marché coté acteurs de l’immobilier :
Un marché variant entre les anciens acteurs de l’immobilier que sont les agences immobilières de proximité ; les meilleurs répondront à un besoin d’une certaine clientèle qui préfère disposer d’un lieu de rencontre pour engager un projet et les nouveaux acteurs de l’immobilier que sont les réseaux immobiliers d’agent commerciaux indépendants, c'est-à-dire l’agence immobilière plus nomade et à domicile pour construire les projets immobiliers des vendeurs comme des acquéreurs.
Le marché de la vente immobilière restera toujours actif, car nous répondons à une logique de la règle des 7 D qui font que l’immobilier ne stagne pas

  • Désir : s’agrandir, se faire plaisir, ne plus payer de loyer pour capitaliser
  • Déplacement : (mutation)
  • Déménagement : (besoin de plus d’espace ou réduction de surface nécessaire)
  • Dette : ce peut être une obligation de réduire ses coûts
  • Divorce : séparation dans le couple, ou avec les copropriétaires,
  • Doute : sur l’avenir, sur ses engagements et besoin de sécuriser son patrimoine ou ses revenus par une réduction des coûts
  • Décès : la disparation d’un membre d’une famille entraîne souvent des besoins de vente
Ainsi nous savons que nous aurons toujours aux alentours de 600 000 transactions par an, d’autant qu’il manque plus de 500 000 logements neufs par an.

Questions précédentes :

  1. A quoi correspond l’accompagnement du Bon Agent pour ses mandataires ?
  2. Comment faire pour se lancer au début ?
  3. Quel statut prendre pour débuter dans l’immobilier ?
  4. Existe-t-il des ouvrages de référence et simples à aborder ?

Questions suivantes :

  1. Lorsqu’on rejoint le réseau du Bon Agent, peut-on avoir sa propre agence ?
  2. Qu’avons-nous à payer en rejoignant Le Bon Agent ?
  3. Comment faites vous s’il n’y a pas de pack à payer et si vous donnez des commissions aussi élevées ?
  4. Fait-on des avances sur commissions ?
  5. Est-il possible de développer des réseaux de mandataires dans les grandes villes ?