Accueil > Guide du mandataire immobilier > Les commissions dans l’immobilier

Les commissions dans l’immobilier

Découvrez les commissions des mandataires du réseau immobilier Le Bon Agent.

Les commissions dans l’immobilier

Les commissions dans l’immobilier sont les sources de rémunération dans l’immobilier lorsque la personne n’est pas salariée. Cela peut donc s’appliquer soit à l’agent immobilier ou soit à l’agent commercial en immobilier (ou encore mandataire immobilier).

Les commissions d’un agent immobilier doivent être indiquées de façon très lisible par l’agence immobilière. Elles doivent aussi être visibles depuis l’extérieur de l’agence. Elles sont indiquées avec les modalités de rémunération.

Depuis le 1er janvier 1987 les commissions sont libres. C’est donc à l’agence immobilière et à l’agent immobilier de décider quelles seront les différentes commissions de l’agence. Ces commissions sont en général entre 3% et 8% de la valeur du bien immobilier. Ces commissions peuvent être payées soit par le vendeur ou soit par l’acquéreur. Il faut savoir qu’en général, les commissions seront plus élevées sur la vente d’un bien avec un prix assez faible. Par exemple, un bien qui sera d’une valeur de 150 000 euros entraînera une commission entre 9 000 et 12 000 euros. Tandis que pour un bien d’une valeur d’environ 400 000 euros, les commissions peuvent alors être entre 3% et 4%.

Les commissions des agents commerciaux vont variées et être significativement différentes selon les agences immobilières et les réseaux de mandataires immobiliers auxquels seront rattachés les agents commerciaux en immobilier.

comment les commissions sont-elles perçues

La loi est absolument catégorique sur ce point : la commission doit être payée lorsque la vente est effectivement conclue. C’est à dire à la signature de l’acte authentique.

Ainsi, une des conditions essentielles de la commission est le mandat. Le mandat doit être écrit et se conformer à la loi Hoguet, loi qui régit l’activité professionnelle de la transaction immobilière. L’agent immobilier doit en effet pouvoir invoquer le mandat qui lui a été donné par son client. Il est important de noter que le bon de visite n’est pas un mandat et il ne peut permettre d’avoir une commission.

Il est aussi important de savoir sur la commission qu’elle ne peut être obtenue seulement lorsque l’opération immobilière s’est réalisée entre les deux parties, c’est à dire lorsque la vente a bien été réalisée.

L’agent immobilier peut être mandaté à la fois par le vendeur et par l’acheteur. Ce qui peut alors le faire prétendre à deux commissions pour ces deux mandats.