Un facteur d’analyse avant d’entrer en copropriété…

Vivre en communauté n’est pas chose simple, s’associer reste compliqué, qu’en est-il quand on souhaite intégrer une copropriété ? Dans les éléments à paramétrer avant d’acheter son logement, ce pan de l’analyse, doit rentrer en ligne de compte, pour s’engager à acquérir ! La demande croissante de logement, versus le prix croissant du m², rend le choix complexe pour certains. Entre les priorités, les besoins, les rejets et la qualité du bien, devenir propriétaire est déjà complexe, si en plus il faut ajouter une notion psychologique et de valeur dans la copro, l’achat devient anxiogène!

La vie en tribus est le propre de l’homme depuis que le monde est monde, les tribus de nos ancêtres étaient constituées par des membres d’une même famille ou d’un même clan. De nos jours, ces tribus sont organisées au hasard d’une vente, de façon arbitraire, il en résulte des situations où certains profils sociaux/psychologiques sont contraints de cohabiter avec leur opposés, ce qui, de facto, peut mettre en péril l’équilibre précaire d’une copropriété. En effet, il arrive que les décisions prises le soient en fonction des oppositions ou des affinités entre les copropriétaires, plus que dans l’intérêt de l’immeuble…

Une histoire vécue:

Une de nos clientes, Mme P. dont nous venions de vendre l’appartement, nous demande de lui trouver un appartement sur Issy les Moulineaux, dans une résidence huppée, avec terrasse, cave et parking. Une fois l’appartement trouvé, au bout d’un an, Mme P. se plaint des relations entre les copropriétaires de l’immeuble, de l’ambiance tendue entre les anciens et les nouveaux venus (il est important de noter que l’immeuble date de 1993, les plus « anciens » copropriétaires étaient donc là  depuis une vingtaine d’années, ils avaient acheté sur plan et se sentaient prioritaires de ce fait sur toute les décisions à  prendre dans la copropriété). Mme P. nous demande de remettre en vente son appartement pour lequel nous trouvons de nouveaux acquéreurs, Mme et Mr R. qui désiraient pour leur part quitter leur appartement de Paris 7eme pour s’installer à Issy les Moulineaux. Quelques mois après l’installation de Mme et Mr R dans l’appartement de Mme P, nous les rencontrons et nous constatons qu’ils sont alors dithyrambiques sur la copropriété de l’appartement d’Issy les Moulineaux et sur la qualité des voisins. Ils nous confirment qu’ils s’y sentent tout à fait à leur aise et sont ravis de leur intégration auprès du conseil syndical, où ils sont actifs. Mme P. de son coté a acheté un appartement dans une résidence du même type, non loin du précédent logement, où elle se sent bien au sein de la nouvelle copropriété.

Cet exemple est parlant et nous prouve à  quel point l’intégration dans une copropriété est une donnée que nous ne pouvons anticiper en tant que professionnels, tant elle repose sur des facteurs subjectifs. Cependant, à travers certains procès verbaux d’assemblée générale, il arrive qu’il se dégage une ambiance et une perception de la qualité de la relation entre les copropriétaires. Si l’ambiance de votre environnement de vie est un élément important pour vous, il est intéressant de poser des questions au vendeur, sur le voisinage, les relations engagées, etc… Ce sont des informations utile à analyser pour comprendre l’esprit qui circule dans l’immeuble. N’oubliez pas quand même que souvent, on trouve ce que l’on véhicule soi-même, et que ce qui est vrai pour les uns n’est une vérité immuable!

En tant que professionnel, nous nous devons donc de pressentir les besoins, les qualités et l’état d’esprit de nos futurs acquéreurs et d’être force de proposition en cas de difficulté à s’insérer dans la « tribu copro » afin de suggérer de nouvelles solutions si le rejet devient trop pesant !

Une réflexion au sujet de « Un facteur d’analyse avant d’entrer en copropriété… »

  1. contact@alteagroup.fr'Ariane Perrin

    Une belle analyse à ce que je vois. Effectivement, avant de se lancer dans la copropriété, il faut voir tous les conditions y afférentes, ne serait-ce que le prix et l’état général du bien.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*