Superlatifs, pas toujours super actifs !

Attention aux superlatifs qui font légions dans les métiers du commerce pour nous vanter un produit ou un bien immobilier. En formation des mandataires immobilier, nous vous alertons et mettons l’accent sur les annonces bâclées ou valorisant trop le bien présenté.

Il est du ressort de l’agent immobilier de vérifier les données communiquées par un vendeur, exemple « maison en parfait état »… »Extension possible »… »Idéal pour une piscine »… »Combles aménageables »… »Idéal investisseur » pour un bien difficile à louer, etc…

Un arrêt du 2 février 2017 précise que l’agent immobilier doit être rigoureux et prudent avec ses descriptifs et affirmations. L’acquéreur pouvant invoquer le dol pour des informations communiquées qui s’avèrent erronées à la première vérification de la qualité du bien ou lorsque une demande est présentée pour réaliser des travaux.

Cet arrêt démontre que ce qui semble évident peut se révéler infaisable ! Donc l’agent immobilier ou son mandataire doit rester prudent avant d’avancer des d’arguments pour faciliter la vente! Au mieux, il perd ses honoraires, au pire il peut se voir imposer des dommages et intérêts !

Une réflexion au sujet de « Superlatifs, pas toujours super actifs ! »

  1. didlemar@club-internet.fr'Didier Lemariey

    Non seulement les superlatifs et autres affirmations peuvent être dangereux, mais leur impact devient de plus en plus négligeable avec les abus. Un site qui prétend avoir que des biens « idéalement placés » va perdre petit à petit sa crédibilité. Je reste mesuré en donnant un avantage client objectif pour chaque caractéristique du bien proposé.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*