Revances des agents commerciaux?

Vous êtes nombreux à vous poser la question sur l’utilité d’une redevance ou comme aime à le critiquer certains réseaux de franchise ou syndicats ; « n’est ce pas une forme déguisée de paiement pour avoir le droit de travailler? ». Si le réseau est sain, cette redevance est logique car elle correspond à l’investissement que peut mettre un indépendant, que l’on appelle agent commercial ou mandataire en immobilier. Ce dernier relevant de la Loi de 91 (Régime Spécial des Agents Commerciaux – RSAC), il doit démontrer son indépendance par une réelle autonomie. Par conséquent c’est au chef d’entreprise (mandataire en immobilier) de se payer son téléphone, ses abonnements (publicités, logiciels, supports publicitaires).

C’est à partir de ce postulat que certains réseaux mettent à le disposition de leurs mandataires un pack à régler chaque mois. Cependant, la disparité des offres laissent à penser que certains d’entre eux ont fondé leur modèle économique sur ce paiement de redevances mensuelles.

Le Bon Agent géré par des professionnels de l’immobilier, eux mêmes négociateurs en immobilier, privilégie un partenariat équilibré en n’appliquant aucune redevance pour ne partager que les commissions encaissées par ses agents commerciaux. Ainsi, nos mandataires n’avancent aucune somme chaque mois, ne doivent pas amputer leur trésorerie avant d’avoir encaissé leur première commission. Commission qui arrive au mieux après 3 mois d’activité, dès lors qu’une vente est réalisée dans le premier mois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*