Réseau de mandataires ou agence immobilière en boutique?

Amusant de constater que nous sommes toujours dans des guéguerres intestines entre réseaux de mandataires et agences immobilières en boutique! Ce formateur de la Fnaim affiche à la veille du congrès de ce syndicat un article que je trouve encore une fois déplacé! Surtout que cet article parait sur les réseaux sociaux, ne serait-ce pas antinomique?
L’objet des travaux pour apporter le meilleur service au client, devant porter sur l’intérêt du consommateur, d’ailleurs seul juge de paix dans ce débat. Car si les consommateurs n’utilisent plus l’une ou l’autre des formes d’intermédiation, CQFD!!! Par ailleurs en tant que formateur comment expliquer à une agence qui est dans l’un des arrondissements d’une grande ville, qu’il va falloir demander à un client de venir dans son agence pour aller ensuite visiter un bien situé dans un autre quartier éloigné? Comment faire quand on est mandataire à Sarrazac (46) pour attirer un client, quand le grand village est à plus de 13 km, si ce n’est travailler plus efficacement via le net?
Il y a des modes relationnels commerciaux adaptés à tous, chacun privilégie le service qui lui correspond que l’on passe par une agence immobilière avec vitrine ou directement via internet pour sélectionner des biens correspondant à un projet immobilier, l’essentiel c’est que le client se soit appuyé sur les conseils d’un professionnel pour réussir sa vente ou son acquisition. Donc, avançons pour apporter de la qualité, mais arrêtons ses attaques puériles, sans fondement, car seul le consommateur décidera qui répond à ses attentes!
Le Bon Agent a visiblement fait le Bon choix en travaillant autant en réseau d’agents mandataires qu’en boutiques! Notre belle agence de l’avenue de Suffren reste un navire amiral, où les agents commerciaux viennent se former sur l’immobilier et travailler, les plus éloignés opèrent sur le terrain, mais nous développons également en licence de marque, des points de rencontres (agences ou bureaux) sur chaque département. Par exemple Montargis pour l’Orléanais (région à l’affiche avec miss France 2014).
Eric Hanot article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*