Qu’attend un agent commercial de son réseau?

La CNASIM, syndicat des agents commerciaux en immobilier, vient de sortir une étude concernant les attentes des agents commerciaux qui rejoignent un réseau. Voici la synthèse des principales informations qui en découlent :

  1. Etre indépendant et autonome. Le mandataire souhaite gérer son temps et son travail tout en s’appuyant sur son réseau pour encadrer, accompagner et administrer ses ventes. Le besoin de ne plus être sous le contrôle d’un petit chef et de réussir un projet très personnel ressortent comme une priorité.
  2. Réaliser plus de ventes. (Ce n’est pas une donnée étonnante!). La force du réseau doit permettre de vendre plus. Donc le choix du réseau se fait sur ce point. Visiblement quelque soit le prix à payer ! Etonnant…Et si nous raisonnions en gestionnaire, il faut que le rapport investissements/gains soit probant ! Si je ne paye que ce que je consomme et que je vends autant, que dois-je privilégier?
  3. Renforcer ses connaissances et compétences. Un bémol sur ce point car la maitrise des aspects juridiques est rangée au placard. C’est bien la preuve que ce métier est mal abordé et que beaucoup de tête de réseau ne vendent que l’aspect pub et supports pour plus de gains. Ce qui est antinomique avec la notion d’amélioration des compétences. Notre métier impose un acte d’intermédiation avec beaucoup d’aspects juridiques ; rédaction du mandat, titre, indivision, sci, règlement de copro, procès verbaux, servitude, mitoyenneté, projet de construction… Notre apport dans le vente ne se limite pas à la négociation. Pour bien négocier il faut maitriser toute l’information et les étapes de la vente pour bien conseiller ses clients…
  4. Des outils marketing parmi les plus efficaces. Tous les réseaux proposent des outils de qualité, sites, blogs, outils de pige, supports d’annonces immobilières, même si les majeurs tentent d’épuiser le budget des réseaux pour étouffer les annonceurs secondaires. Nous savons que certains grands réseaux de franchises vont diffuser uniquement leurs mandats exclusifs sur les sites comme SE LOGER et LE BON COIN afin de les déstabiliser un peu, mais surtout pour ne plus être le dindon de la farce en payant plusieurs fois (à travers plusieurs mandats simples) la publicité d’un même bien. Pour finir, les mandataires sélectionnent leur réseau sur les Gifts (cadeaux publicitaires), supports d’identification de leur marque (Pochette, flyers, fiches commerciales).
  5. Plus de management et de formation.  Là encore nous constatons le caractère antinomique des résultats, mais qui correspondent bien aux agents commerciaux. Qui à la fois souhaitent être autonomes, mais accompagnés et formés. C’est bien là que nous constatons que la formation est un point primordial des attentes des mandataires indépendants, poursuivit par un accompagnement sur le terrain.

Cette étude démontre qu’il y a encore pas mal d’informations à faire passer à nos candidats à cette belle profession. Nous aimerions tous gagner de l’argent sans investir dans des outils ou sans prendre de temps pour développer nos compétences. Cependant, nous parlons là d’un vrai métier de conseil et qui dit conseil dit aussi compétence, expérience et maitrise des informations à collecter avant de pouvoir les retranscrire. Nous ne pouvons pas intervenir comme un simple commercial, nous nous devons d’étayer notre présentation par la maitrise de l’environnement légal et juridique (délais de rétractation, qualité des interlocuteurs et du bien à vendre, engagement des parties…) Notre valeur ajouter se situe à ce niveau et nos clients ne feront confiance quand ils seront certains d’être face à un bon agent…

Etudes que vous pouvez retrouver sur :  http://www.cnasim.fr/blog/agents-commerciaux-immobiliers-lenquete-nationale-de-la-cnasim/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*