Période de doute du marché de l’immobilier ?

Le marché national est toujours aussi porteur après une année record en 2017, la demande est forte, mais le marché se déplace et les stars d’hier deviennent trop gourmandes ou trop sollicitées, donc le marché secondaire en profite à présent.

Avec les grèves à répétition, le temps qui l’a pris pour inciter les français à déménager, sans parler d’un marché qui c’était un peu emballé en fin d’année 2017, nous connaissons un léger ralentissement des ventes immobilières au premier trimestre 2018.

N’oublions pas également les délais de signature de promesses chez les notaires qui ont vu leurs délais se rallonger! Nous sommes au bout d’un cycle dynamique de ventes immobilières. Ce qui ne veut pas dire que le marché est en chute, nous sommes simplement à la croisé des chemins entre vendeurs qui ne cessent d’en demander plus et acquéreurs qui ne souhaitent pas forcément aller trop haut dans leurs sacrifices. Cependant le demande reste forte, les biens sont plus rares ou surévalués, donc chacun campe sur ses positions. Paris se stabilise, Bordeaux manque de biens, coté rive gauche et s’empresse de construire sur la rive droite, seul Lyon a le vent en poupe et semble prendre la première place à Bordeaux dans les demandes de logements.

La première et la seconde couronne parisienne profitent de se manque de bien à la vente dans Paris, une ville comme Issy les Moulineaux emboite le pas après Neuilly, Levallois et Boulogne Billancourt, présentant souvent des prix parisiens, cette ville atteint des prix étonnants depuis 2017. En seconde couronne c’est également le cas, des villes comme Suresnes, Puteaux et Courbevoie séduisent des jeunes couples ne pouvant pas se rapprocher de Notre Dame. Il en va de même coté Est sur Montreuil, Vincennes ou Saint Maur des Fossés ou encore Livry Gargan.

C’est que nous appelons les vases communicants, car la demande reste très forte et les français souhaitent sécuriser leur patrimoine en devenant de plus en plus propriétaire de leur résidence principale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*