Le marché de l’immobilier ne craint pas la crise !

La presse se fait l’écho d’un marché en chute libre de plus de 30% !! Ca à l’air grave et pourtant le marché n’est pas mauvais! En fait, il reprend sa valeur normale ! Nous pourrons parler d’un état de crise si nous descendons en dessous des 600 000 € transactions/an. Nous subissons actuellement un simple réajustement du marché de l’immobilier. En effet celui-ci a été artificiellement boosté par des lois fiscales favorables, des aides types PTZ, des taux de prêts séduisants au cours des années 2010 à 2012 atteignant son apogée en 2011 avec 810 000 transactions. Or notre marché depuis 40 ans tourne autour des 600 000 transactions annuelles. Donc en prévoyant 650 000 transactions pour 2013 (Information du marché des Notaires) nous serons toujours dans une logique favorable à l’immobilier. Il subsiste toujours des naissances, des mariages, des divorces, des veuvages, des mutations, des nouveaux choix de vie impliquant un besoin de réaliser, d’acheter, ou de se faire plaisir… L’immobilier va bien quand les prix sont raisonnables! C’est au vendeur d’un bien de s’adapter au marché s’il souhaite vendre dans de bonnes conditions en ne laissant pas trop longtemps son bien à la vente à un prix surcoté…

Autre vecteur favorable à l’immobilier. Le besoin en logement neuf est tel (500 000/an) alors que notre capacité de construction n’est que d’environ 320 000 nouveaux logements annuels, que l’acquisition et la revente pour acquérir ne peuvent s’éteindre pleinement, donc les consommateurs ont besoin de bons professionnels pour les accompagner dans une transaction réussie…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*