Le marché de l’immobilier est il en crise

Comment ce marché peut il être en crise quand on estime à 650 000 les transactions qui vont se réaliser en 2013? En effet à fin octobre, le congrès des notaires a évalué à ce nombre les échanges entre particuliers pour cette année! Soit une baisse importante sur deux années : 2011 le pic montait à 810 000 transactions pour dévisser et atteindre en 2012, 708 000  transactions. Mais ce réajustement est normal, nous revenons seulement au nombre traditionnellement connu depuis 40 ans soit une variation de 600 à 650 000 ventes par an. Ce mouvement à la baisse est dû en partie à la perte d’avantages fiscaux, d’aide avec des prêts à taux zéro, une fiscalité aléatoire et des décisions politiques hasardeuses! Un principe de base à retenir pour rester convaincu que le marché de l’immobilier sera toujours actif, le principe connu des 5 D auxquels j’avais déjà ajouté en son temps deux autres D : Désir, Déménagement, Doute, Décès, Dette.

Le désir de s’agrandir, de se faire plaisir, de réduire ses coûts pour en profiter autrement

Le déménagement pour les mutations

Le doute du marché et de la conjoncture pour investir dans l’immobilier ou pour réduire son budget immobilier

Le décès qui impose ou entraine la cession d’un bien immobilier

Les dettes qui impliquent parfois le besoin de céder un bien pour rembourser

Donc dans tous ces cas les clients ont ou auront besoin d’un bon agent pour les accompagner dans leur projet!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*