La Vitrine de l’agent immobilier

L’agent immobilier devra rester en accord avec l’accroche commerciale et le positionnement marketing choisi. Attention aux fautes d’orthographe qui symbolisent un manque de rigueur. Il faut définir une charte graphique, qualité des photos, rédaction des annonces, en débutant par une accroche qui est susceptible d’attirer le regard ou l’intérêt des passants.

Le code pénal impose à l’agent immobilier de ne pas faire de publicité de nature à induire le public en erreur. L’agent immobilier devra donc rédiger des publicités simples, efficaces. La différence se fera par la présence sur le terrain, la qualité des informations et des conseils fournis.

Ensuite, on annonce ou non un prix et l’on précise pour les mandats dont la commission est à la charge de l’acquéreur son montant ou son pourcentage.

Il faut faire attention aux superlatifs employés (exceptionnel, inestimable, somptueux, rare) ou aux vitrines truffées d’affichettes « Vendu ». Le client n’est pas « naïf », informé par les médias, il connaît les astuces et les pièges, il sait comment négocier.

L’agent immobilier doit faire figurer les surfaces (habitables/utilisables), les distances par rapport aux transports ou commerces, la situation géographique, etc.

Pour conclure sur ce chapitre l’agent immobilier doit faire tourner ses annonces régulièrement pour rendre vivant cet espace de communication. 

2 réflexions au sujet de « La Vitrine de l’agent immobilier »

  1. Bpivot@orthofacile.com'BernardPivot

    Dommage de dire d’éviter les fautes d’orthographe quand dans la même phrase il y en a une énorme : « Attention aux fautes d’orthographe qui symbolise un manque de rigueur. »

    Il manque quelque chose n’est-ce pas…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*