La prospection téléphonique : les points clés de l’entretien

  • L’agent commercial en immobilier doit savoir où il appelle : pour cela, il faut se procurer un plan très détaillé du secteur prospecté. Il est bon de savoir quels sont les types d’appartement ou maisons du secteur, la typologie moyenne de ses habitants, ou son CSP, connaître l’environnement social et de loisirs (commerces, terrains de sport, lieu d’arts et maison des jeunes ou de la culture, etc…). Ainsi, l’agent immobilier prouvera à son interlocuteur, si le besoin s’en fait sentir, qu’il peut non seulement vendre son bien, mais qu’il est également impliqué et qu’il connaît très bien l’environnement de l’habitat que le mandant pourrait lui confier à la vente.
  •  Eviter d’appeler les vendeurs déjà clients du Cabinet en prenant connaissance de tous les mandats en stock.
  •  Etablir le contact, être aimable et avoir le sourire au téléphone, en effet, l’interlocuteur qui entend le sourire au téléphone, l’instauration d’une convivialité, est indéniablement plus favorable à l’échange et à la création d’une ambiance favorisant l’ouverture esprit. Le contact est ce petit “plus”, fait de naturel, de gentillesse parfois d’humour qui donne envie d’écouter et de parler. Inutile d’aller plus loin tant que le contact n’est pas établi, sinon l’agent commercial en immobilier perd son temps.
  • Se présenter de façon intelligible et calme, est une condition nécessaire mais non suffisante.
  •  Expliquez l’objet de l’appel,l’interlocuteur a besoin de savoir très rapidement pourquoi vous l’appelez et quel est votre but recherché. 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*