La prospection : partie essentielle de l’agent immobilier

Pour vendre, c’est-à-dire dans le jargon immobilier, faire « une sortie », il faut « une entrée » préalable c’est-à-dire avoir un bien Immobilier à vendre. Cette entrée est le fruit de plusieurs facteurs :

  1. le premier l’agence, son style, sa tenue, son personnel,
  2. le second sa réputation et ses résultats, plus vous êtes efficace et plus le bouche à oreille fonctionne, et plus on vous confie la vente de son Bien,
  3. le troisième est le travail le plus difficile et  ingrat parfois, c’est celui de la prospection immobilière.

La prospection est selon le Petit Robert, « Le fait de visiter la clientèle ». Une bonne campagne de prospection, finit toujours par payer, c’est de la méthodologie, de son suivi et de l’analyse des résultats dont dépend l’impact de la prospection. C’est l’outil primordial de tout agent commercial en immobilier, reconstituer son portefeuille de biens à vendre, il va se créer un volant d’affaires, voire se constituer l’équivalent d’un fond de commerce, ou d’une source propice au développement de son chiffre d’affaires. Au départ, la prospection demande un investissement important, tant en argent, qu’en temps. Il est rare qu’une campagne apporte un résultat suffisant dès le premier coup, c’est par la régularité des actions de prospection, de sa présence sur le terrain, que l’agent immobilier obtiendra des résultats probants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*