Création d’un conseil national de l’immobilier

Bien que notre métier relève du monde du commerce et de l’artisanat, notre formidable gouvernement va mettre en place un organe de contrôle des professions immobilières! Ce conseil qui ne sera pas finalement régional mais national, aura pour mission de contrôler les bonnes pratiques et le respect de la « Déontologie »!

Comment peut on parler de déontologie pour des métiers commerciaux? Les agents immobiliers et cabinets de gestion ne rentrent pas dans le cadre d’un mandat civil, donc comment allons nous rédiger ce code de la déontologie et des bonnes pratiques? Qui va décider ce qui est bon et ce qui est non valable?

Par exemple est-ce que une charte graphique mélangeant le mauve avec des petits pois verts serait contraire ou non à la déontologie? Le faite d’habiller des commerciaux avec une veste argent et un pantalon fuchsia pourrait il être répréhensible? Le fait de dire « Bonjour m’sieur dame » devra t-il être remplacé par « Bonjour madame bonjour monsieur »? On va avoir de vrais débats et la rédaction d’une telle charte va donner lieu à de nombreuses empoignades!

Or, dans cet état d’esprit on peut facilement naviguer entre abus et favoritisme en fonction des réseaux auxquels l’on appartient, du mouvement que l’on soutien et des amis que l’on peut influencer. Je sais que le propos est un peu pessimiste et qu’en France ce genre de chose est rare, voire exceptionnel, mais nous ne sommes pas à l’abri d’une dérive qu’il faut maitriser dès à présent avant que la gangrène ne s’installe.

Autre question? comment va t-on financer la rédaction de ce code, les réunions d’études, les déplacements des éminents penseurs, qui d’ailleurs vont être sélectionnés en fonction de quel critère  (on parle de représentant des syndicats de l’immobilier, des consommateurs, de représentant de l’Etat le tout présidé par un fonctionnaire de l’Etat). Va t-on mettre un aéropage d’anciens combattants qui ne connaissent qu’à peine les nouveaux acteurs de l’immobilier et l’internet? Comment va-t-on financer les réunions ou les organes permanents en charge d’analyser les dossiers de contentieux, quelle valeur aura la sanction vis-à-vis du droit européen? Comment sanctionnerons nous un anglais qui réalisera une vente sur notre territoire sans avoir respecté notre code professionnel? Nous avons pourtant une loi (Loi Hoguet) qui depuis plus de quarante ans n’est pas respectée par quelques uns, déviées par d’autre et nous n’avons pas réussi à instaurer une système de coercition efficace, l’état n’a pas les moyens de mettre en place des outils de contrôle (5 inspecteurs à Paris pour 4700 agences). Cependant nous disposons  d’instances judiciaires faites pour sanctionner, pourquoi alors mettre un pansement sur un plâtre? Dès lors que les décisions de cet organe seront contestables devant les tribunaux!

Une dernière question concernant l’instruction d’un dossier? Pour exister et agir cet organe fonctionnera par dénonciation principalement et plaintes émanant quelques fois de consommateurs vexés, fâchés, déçues, parfois abusés, comment limiter la casse de l’abus et du dénigrement envers un professionnel qui n’aura pas failli mais déplu? Ne sommes nous pas en train de tendre un bâton et corroborer, en mettant en avant un tel organe (dans un univers commercial, je le répète) ce que la presse relaie régulièrement sur la mauvaise image de notre profession.

Nous sommes les premiers à vouloir assainir toute profession commerciale ayant des brebis galeuses, mettons alors ces moyens financiers au service de la justice et non entre les mains de personnes non assermentées qui n’ont parfois jamais eu à prospecter, suivre un dossier, présenter un bien, soutenir une négociation entre particuliers et protéger son droit à commission quand le consommateur cherchait à massacrer son travail !  Là aussi le conseil national de l’immobilier sera -t-il apte à condamner le consommateur ne respectant pas la « déontologie » du mandat?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*