Archives pour la catégorie Divers

Divers informations à propos des réseaux de mandataires immobiliers

Ouverture de nos bureaux Bouches du Rhône en licence de marque à Istres.

Nous avons le plaisir de vous informer de l’ouverture de notre bureau des Bouches du Rhône à Istres. Cynthia Roux et son mari Jérôme Berger vont développer et animer notre réseau sur le secteur Istres, Martigues, Arles, Vitrolles, Aix en Provence.

Marseille étant gérée à part.

Cynthia et Jérôme ont un cabinet de gestion de patrimoine orienté vers la défiscalisation et le placement financier. Ils sont également courtiers en crédit immobilier, c’est donc tout naturellement qu’ils ont souhaité intégrer notre réseau pour répondre aux attentes de leurs clients tant en gestion patrimoniale qu’en vente ou acquisition de leurs résidences principales et secondaires.

Avec leur équipe de commerciaux nous allons pouvoir installer le Bon Agent de façon importante sur ce secteur. Avec également Sylvain Pellé (Martigues), Alexandra Gennesseaux (Port de Bouc), et Elodie Sanz-Vico (Marseille) qui viennent de terminer leurs formations initiales en immobilier, les Bouches du Rhône représentent une région importante pour notre réseau.

Nous allons également établir un centre de formation à Marseille pour proposer des formations en immobilier tant pour les Bons Agents que pour tous ceux qui souhaiteront suivre nos stages, ou qui devront le faire dans le cadre de la Loi Alur. pour toutes informations sur nos formation en région PACA : contact@lebonagent.fr

Bienvenue à vous deux et aux nouveaux auditeurs et bonne chance pour ces beaux projets.

Pourquoi mettre les honoraires d’agence à la charge du vendeur ou de l’acquéreur?

Il était utile dans le cadre de nos formations en immobilier d’apporter une précision sur l’intérêt de fixer les honoraires d’agence à la charge du vendeur ou plutôt de l’acquéreur? Qui a raison? Quelle méthode est préférable?

Il n’y a pas de bons ou de mauvais agents que l’on puisse déterminer à travers ce choix. C’est un choix d’agence, de réseau ou de société que de proposer de demander au vendeur ou à l’acquéreur de rémunérer notre travail. Mon propos précédent sur le sujet à laisser trainer un doute sur ce sujet, or en effet, si une agence préfère négocier ses honoraires avec le vendeur, ce n’est pas une manœuvre douteuse, c’est un choix! Il faut simplement se conformer à la Loi Hoguet et à la directive du 10 janvier dernier, qui rétablit les règles en la matière. Les nouvelles formation entrant dans le cadre de la Loi Alur et du nouveau code de déontologie, vont permettre de bien réorganiser l’affichage en la matière.

Exemple pour un prix de 500 000 € net vendeur. Des honoraires de 5% sur ce montant (là encore nous pouvons pratiquer les honoraires sur le net ou le prix final de vente, c’est un choix..)

Si les honoraires sont à la charge du vendeur alors l’affichage se fera comme suit :

Prix de vente 500 000 € honoraires à la charge du vendeur.

Si les honoraires sont à la charge de l’acquéreur, dans ce cas il faudra être plus exhaustif :

Prix HAI (Honoraires d’Agence Inclus) 525 000 €

Prix net vendeur 500 000 €

soit 5% d’honoraires à la charge de l’acquéreur.

Marché immobilier, peut-on encore se fier au tunnel de Friggit?

L’économiste Jacques Friggit propose depuis plusieurs années, un principe de corrélation entre le prix de l’immobilier et la tendance des salaires. Cette théorie, connue sous le nom de « Tunnel de Friggit », s’avère justifiée entre 1965 et 2002, mais il semble s’étioler depuis plus de 15 ans. En effet, le duo salaires et prix du marché de l’immobilier sont fortement liés, mais depuis plusieurs années, la courbe des salaires ne connaît pas de fortes variations, alors que celle de l’immobilier progresse de manière vertigineuse. Dans l’analyse de Friggit, il arrive un moment où la courbe de l’immobilier en connaissant une forte augmentation, rentre dans un trou d’air (principe du Tunnel : dès lors que l’un se détache de façon trop importante de l’autre, à plus de 35%, la crise va se produire très rapidement).

Si les cycles économiques étaient connus précédemment, la mondialisation, les politiques économiques mondiales beaucoup plus diversifiées et moins contrôlées pour deux grands axes (Est Ouest), les modes de vies et les attentes des consommateurs ont un peu bousculé les vérités économiques d’aujourd’hui.

Nous constatons un écart nettement plus fort actuellement entre l’évolution des salaires et celle des prix de l’immobilier. Je propose donc à Jacques Friggit une révision de sa théorie ou de l’écart type de son tunnel. Lorsque les crises immobilières étaient fortement liées aux effets conjoncturelles (périodes de 7 années) des crises pétrolières, déflationnistes, ou aux tensions  politiques de la guerre froide, aujourd’hui les effets semblent plus structurels. Les crises économiques ne sont plus binaires, l’Asie, le monde arabe, l’Inde, l’Afrique noires qui progresse fortement actuellement, proposent des voix de sorties et se des marchés de secours ou de recours, quand l’Europe et les Etats Unis vont moins bien !

Plus proche de nous les ménages ne réagissent plus de la même façon, ne consomment plus comme nos parents, la résidence secondaire n’étant plus une tendance générale de la consommation des familles, le phénomène des divorces en hyper centre des grandes villes de France, sont autant d’éléments qui viennent perturber les principes avancés par Jacques Friggit. J’en veux pour preuve, l’augmentation des prix de l’immobilier entre 2002 et 2017 qui dépasse les 75% alors que celle des salaires pendant ce temps, est restée, très lente et très faible. Or la crise immobilière (même avec les subprimes américains) n’est pas venue en France.

Par conséquent les marqueurs ont changé, il n’y a plus de crise envisageable de façon certaine, si l’écart est supérieur à 35% entre salaire et prix de l’immobilier, je suggère d’intégrer à ces deux facteurs, un indice supplémentaire comme le mouvement des taux directeurs. Qui permettent de dynamiser le marché immobilier, quand les salaires n’augmentent plus vraiment face à la valeur de l’argent.

On pourrait également agréger l’incidence des besoins en logement neuf, dont le solde démontre que l’immobilier est une priorité forte et qu’il subsiste des manques colossaux. Il faudra surement surveiller les projets fiscaux de nos candidats à la présidence. L’un des leaders se focalise sur la fiscalisation des patrimoines immobiliers. Attention à vouloir taxer les propriétaires il y a un risque de scléroser le marché de la pierre! En faisant rentrer d’un coté, de l’argent dans les caisses de l’état, on épuise de l’autre les mutations et les droits fiscaux qui vont avec, sans compter sur les effets sur les rénovations, travaux, matériaux et par conséquent une baisse des encaissement de TVA, comme des emplois des entreprises liées à l’immobilier dans son ensemble (bâtiment, construction, financement, vente, notaire) !

Nos économistes comme d’habitude doivent revoir ces nouvelles données afin de permettre des prévision plus réalistes et de communiquer des conseils plus censés à nos politiques…

La formation en immobilier 3.0

Notre centre de formation en immobilier est certifié (AFAQ) et il évolue en fonction des nouvelles technologies. Cette semaine nous avons assuré une formation d’agent immobilier ou mandataires en immobilier avec pratiquement autant d’auditeurs en présence qu’en Visio conférence. Nos auditrices ont pu ainsi rester à Lille (59), Marseille (13), Port de Bouc (13), Orvault (44), Cheméré (Pornic -44) et Bitche (57). Ce sont à la fois des économies, mais une organisation familiale qui motivent de plus en plus nos mandataires à se former de chez eux.

Ces premières journées de formation en immobilier ont permis d’aborder le droit immobilier, la prospection, la découverte des clients, l’avis de valeur, le compte rendu, les bonnes pratiques et les obligations des professionnels de l’immobilier pour prendre en charge un projet immobilier. Le seconde semaine qui reprendra dans 10 jours, sera consacrée à la prise de vue, l’annonce, la négociation et le closing.

Voir la photo des auditeurs…

https://www.facebook.com/LeBonAgent/?ref=page_internal&hc_ref=PAGES_TIMELINE&fref=nf

 

Formation à Angers

Anthony, l’un de nos plus anciens mandataires, Frédéric, Pascal aux couleurs du Bon Agent, Jean-Marc au centre patron de l’agence d’Angers, Reynald, Sébastien et notre nouveau mandataire Aurélien.

Notre équipe de mandataires indépendants sur l’Anjou c’est réunie hier pour notre réunion  de bureau (licence de marque) et pour une formation générale sur le mandat et l’avis de valeur En l’absence de Leslie, l’équipe manquait un peu de féminité… Nous allons tout faire aujourd’hui pour remédier à cela en recrutant tout au long de la journée de nouveaux mandataires au cours de la journée des carrières à Angers.