Bonnes pratiques pour un Bon Agent Immobilier

Bonny Fâché_Le Bon Agent_janv_14Un négociateur souhaite entrer un bien alors que le vendeur n’accepte pas de le recevoir. Le négociateur lui propose de venir avec un acquéreur qui lui a confié un mandat de recherche. Après moultes relances, le vendeur finit pas ouvrir sa porte, le négociateur présente le bien à son acquéreur, puis une offre au vendeur, le vendeur récalcitrant semble satisfait de l’opération.

C’est là que tout bascule !

Le vendeur rappelle le gérant de l’agence pour estimer la probité de son collaborateur? Le gérant le rassure, mais l’affaire va de mal en pis! Le vendeur annonce preuves à l’appui, au gérant que son collaborateur a présenté un faux client, qui s’avère être une amie du négociateur, tout cela pour l’amener à lui confier par la suite un mandat de vente, puisque le faux acquéreur se rétracte par la suite. Le pot aux roses étant mis à jour l’image et la qualité de l’agence remise en cause, le vendeur menace le gérant de porter plainte pour abus de confiance, opération frauduleuse en bande organisée….

Voilà une pratique catastrophique et a bannir ! Le négociateur est donc exclu de l’agence à effet immédiat. Nous devons en tant que bons professionnels présenter des actes sains, instaurer un climat de confiance et couper toute relation avec ceux qui souhaitent agir à l’encontre de la qualité que doit apporter un Bon Agent à ses clients!  Pas besoin de conseil national pour cela, la sanction est immédiate en interne et le Bon Agent s’engage à rompre tout mandat avec un collaborateur qui voudrait pratiquer de telles manœuvres !

Pour nous la qualité du service est une priorité!

4 réflexions au sujet de « Bonnes pratiques pour un Bon Agent Immobilier »

  1. stephanepujol@immobiliere-pujol.fr'stephane pujol

    Il y aura malheureusement toujours ce type de comportement dans une profession que tout le monde peut pratiquer sans contrôle, sans formation et sans éthique. C’est le rôle des patrons d’agence, des réseaux, des fédérations de faire le ménage mais nous le savons souvent trop tard…Former et éduquer nos collaborateurs est déjà notre quotidien. Je suis convaincu que si le boss de cette agence avait prévenu ce collaborateur en lui montrant qu’on ne construit pas une réputation comme cela, il ne serait pas passé à l’acte.

    Répondre
    1. Le Bon Agent Auteur de l’article

      Cher Stéphane nous sommes bien d’accord, le boss lui a répété je le sais et le formateur que je suis n’a pas manqué de mettre l’accent sur ce genre de comportement inacceptable! Comme partout l’envie d’en faire plus, de se croire plus malin, ou de penser que l’on ne sera pas pris! Ou voire si l’on est mal conseillé, il arrive que certains tentent quand même de franchir le Rubicon! Dans ce contexte sans prendre le rubis on reste comme un … ! En tout cas au Bon Agent comme ailleurs on ne peut admettre ce genre de comportement!

      Répondre
  2. smontois@gmail.com'Montois sylvie

    Bonjour. Je suis scandalisée par le comportement de harcèlement moral auquel se livre l’agent immobilier qui vient de me vendre une maison. Je suis donc l’acquéreur. Je suis persécutée par l’agence immobilière pour avoir la réponse de la banque pour mon prêt alors qu’il reste encore 50 jours avant la dead line indiquée dans le compromis. L’agence ne veut pas comprendre que nous ne sommes pas responsables des meandres de la structure de la banque, qui a certes donné un avis favorable. Ils me reprochent aujourd’hui de ne pas fournir l’accord écrit ales que je leur avais dit que la banque validait le dossier. Le notaire qui me connaît bien est aussi intervenu pour leur rappeler que nous étions dans les délais. Pour info c’est moi qui dois payer la commission de l’agence. Que faire contre un Tel comportement? Merci de votre aide

    Répondre
    1. Le Bon Agent Auteur de l’article

      Madame, je comprends votre agacement face à un comportement peu digne d’un professionnel. D’autant que la banque a donné un accord de principe, la suite n’est qu’une formalité et la patience doit être de rigueur. La seule chose à faire et de signaler cette attitude dommageable au CNTGI qui est notre chambre de contrôle et de déontologie ou à son syndicat s’il est affilié à un syndicat type FNAIM, SNPI, UNIS. En revanche les honoraires restent dus en l’état actuel de la situation.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*