Bientôt le retour au calme des prix de l’immobilier ?

Il semblerait que le marché de l’immobilier pourrait connaître une énorme baisse des prix, pour les prochaines années. Cette baisse serait d’ailleurs estimée à environ 30%. Mais comment cela est-il possible ?

Pourquoi un calme des prix de l’immobilier ?

Une population française qui vieillit

Inévitablement, la génération dite des “baby-boomers” se rapproche de plus en plus de la retraite. Ce qui veut donc dire que cet accroissement de personnes partant à la retraite ne sera pas sans conséquence sur le marché de l’immobilier. Il y aura forcément un certain nombre de biens immobiliers qui vont revenir sur le marché, qui proviendront des héritages laissés par les baby-boomers.

De plus, il faut savoir que l’âge et l’achat d’un bien immobilier sont intimement liés. L’envie d’acheter est généralement très courante chez la population des moins jeunes. Si une génération plus ancienne disparaît, cela veut dire que le désir d’acheter ne sera donc plus aussi fort. D’ailleurs, les baby-boomers qui, auparavant, étaient ceux qui avaient le statut d’acheteur, passent de plus en plus à celui de vendeur. En d’autres termes, ceux qui ont le plus gros pouvoir d’achat en France, cherchent désormais à revendre les biens immobiliers. C’est souvent le cas lorsque les logements sont trop grands ou ne correspondent plus aux besoins des propriétaires. Il se peut que ces derniers aient besoin de meilleurs équipements, modernes, électriques.

Une demande stable

Alors que depuis des décennies la tendance était à l’augmentation des demandes, les courbes sont en train de s’inverser. Ou tout du moins, de se stabiliser pour le moment. Cela s’explique forcément par le fait que les gens vendent plus. Désormais, sur le marché de l’immobilier, il y a plus de vendeurs que d’acheteurs. Cela est donc en totale corrélation avec le vieillissement de la population.

Des prix élevés

Le fait est que lorsqu’il y a une hausse immobilière, il en est normalement de même avec les salaires. Or, en France, cette tendance n’a pas forcément été visible, c’est même l’inverse qui s’est produit. Cela signifie donc que l’inaccessibilité à la propriété va, de facto, amener à une certaine pression sur les prix de l’immobilier, notamment à cause des demandes qui sont de plus en plus faibles.

Une hausse des taux

L’accès au crédit immobilier est particulier en France. Il y a notamment une politique très difficile, menée de la part des banques. Pouvoir bénéficier d’un crédit immobilier demande beaucoup d’exigences. Ce qui induit que le nombre d’emprunts est donc très limité. Il est vrai aussi que cette limitation d’accès au crédit a donc, en quelque sorte, permis de stabiliser la hausse de l’immobilier. Mais c’est aussi un facteur de restriction en termes d’accession à la propriété. In fine, sachant que le marché est déjà très restreint, si les taux sont en hausse, cela ne fera qu’accentuer l’accès aux crédits. Mais, si le marché et l’accession à un crédit se limitent encore plus, la demande baisse. Et si la demande baisse, les prix de l’immobilier suivront cette baisse, inéluctablement.

Voici quelques raisons expliquant pourquoi les prix de l’immobilier risquent de chuter d’ici les prochaines années.

2 réflexions au sujet de « Bientôt le retour au calme des prix de l’immobilier ? »

    1. Le Bon Agent

      En effet, lorsque l’on sait qu’il faut à présent l’équivalent de 9 années et demie de salaire pour qu’un foyer soit pleinement propriétaire de son logement, contre 6 années et demie il y a encore 15 ans, nous constatons la complexité de devenir propriétaire.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*