9 mois pour signer l’acte authentique !!

Coluche aurait dit : « C’est l’histoire d’une transaction immobilière… ».

Madame D en février 2013 présentait un ensemble immobilier à vendre sous les termes suivants « Immeuble situé dans un secteur délicat, entièrement refaire car en mauvais état… ». Nous prenons contact pour lui proposer une autre approche début mars et obtenons une offre sous huit jours. La venderesse contresigne alors l’offre, mais refuse dans les jours qui suivent de se rendre à la signature de la promesse. Estimant que l’acheteur monsieur Fabien C, habitait trop loin pour s’occuper correctement de ce bien, que de toutes les manières le bien était trop insalubre et qu’il n’avait pas conscience de l’erreur qu’il faisait en s’engageant dans de tels travaux.

Fabien C maintien son intérêt car le prix lui convenait parfaitement. Après deux relances et une lettre d’avocat, Madame D ne pouvant plus refuser de signer, se voit contrainte de se rendre à la signature. Après quelques reports, les parties s’engagent conjointement fin juillet 2013. La réitération des actes est fixée au 15 novembre 2013. L’immeuble étant en secteur de préemption, la déclaration d’intention d’aliéner est transmise le 9 aout, faisant que la mairie avait jusqu’au 9 octobre pour se déterminer. A quelques jours du terme des délais, Fabien C finalise ses rendez-vous avec l’architecte et les entrepreneurs ! Or, le 8 octobre la mairie déclare préempter les locaux !

Belle histoire d’une transaction! Qui voit son terme tomber ce jour le 9 janvier où Madame D et les représentants de la mairie se retrouvent pour réitérer les actes ! 9 mois quel beau bébé ! Ou plutôt quel beau métier que celui de professionnel de l’immobilier…

Elodie Bonnet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*